Domaines abordés :
Chirurgie

Secteurs abordés :
Chirurgie générale

Mots-clés :
bourgeonnement
détersion
infection
   Traitement des fractures du membre inférieur avec grands délabrements des parties molles
   Conduite à tenir devant une protéinurie
   Vaccins égoïstes ... vaccins altruistes ....
   Le traitement de l’escarre
   Les infections après l’accouchement
   Otalgie
   Epidémiologie de l’hépatite B
   Le sondage vésical à demeure
   Le drainage
   Du bon usage des antibiotiques
pansement


La cicatrisation dirigée

traitement d’une perte de substance superficielle

La cicatrisation dirigée est la méthode la plus simple pour traiter une perte de substance superficielle.

Il s’agit d’une technique simple et peu coûteuse faisant appel uniquement à des pansements répétés, avec ou sans anesthésie, mais qui nécessite le respect de quelques règles élémentaires.

Le but est d’obtenir un sous-sol bien vivant au niveau de cette perte de substance, appelé bourgeon de granulation, qui sera le support d’une repousse cutanée à partir des berges.

On distingue 2 phases successives : une phase de détersion, puis une phase de bourgeonnement.

Elle est particulièrement indiquée dans les pertes de substances de petite et moyenne importance, et dans les cas de lésions infectées étendues nécessitant une exérèse chirurgicale (kyste pilonidal, abcès ... ).

Les résultats sont en principe très satisfaisants, aussi bien du point de vue mécanique, fonctionnel qu’esthétique.

Une greffe cutanée doit cependant être préférée dans la mesure du possible dans le cas de perte de substance de grande taille afin de raccourcir le délai de cicatrisation, et lorsque la perte de substance est proche d’une articulation, la rétraction cicatricielle pouvant entraîner la formation d’une bride.


Page imprimée sur http://www.ledamed.org