Base documentaire
  Accueil > Base documentaire > Médecine > la coqueluche


  BASE DOCUMENTAIRE

Chirurgie
Gestes techniques
Gyneco/Obstetrique
Médecine
Pédiatrie
Santé publique
Secourisme d’urgence
Techniques de laboratoire
Thérapeutique
Vaccins

  FICHES TECHNIQUES

Images-exemples cytologie et anatomo-pathologie
Techniques anatomo-pathologiques (PCD)

  TRAITEMENT DE LA DOULEUR

Cours de Phnom Penh

  LEDAMED

Projet
Contacts

  TÉLÉMÉDECINE

Télémédecine

 

Imprimer

 

la coqueluche

maladie infectieuse banale qui tue encore malgrè la vaccination

I. Épidémiologie

- transmission strictement interhumaine par voie aérienne (sujet qui tousse)

- grande contagiosité, pendant les 30 premiers jours d’évolution, plus courte si traitement par un macrolide

- mortalité élevée chez le nourrisson

Il. Clinique

- période d’incubation asymptomatique (6 à 12 jours)

- période catarrhale : écoulement nasal et toux (7 à 14 jours)

- période des quintes (plusieurs semaines) avec salves de toux pouvant provoquer cyanose, crises de suffocation et vomissements, puis reprise inspiratoire bruyante

- convalescence : à partir de la 9e semaine

Chez le nourrisson de moins de 6 mois :

- écoulement rhinopharyngé et toux moins marqués, quintes peu nombreuses

- apnées et accès de cyanose au premier plan (surveillance permanente nécessaire)

III. Complications : fréquentes et redoutables touchant souvent le jeune nourrisson :

- malnutrition et déshydratation (vomissements sévères)

- complications respiratoires : surinfections broncho-pulmonaires, atélectasies, otites moyennes aiguës, hémoptysies, forme suraiguë dyspnéisante

- complications neurologiques : convulsions, encéphalopathies

IV. Examens complémentaires

clinique essentielle : ne surtout pas attendre les résultats biologiques pour porter le diagnostic (Bordetella pertusis difficile à cultiver, une hyperlymphocytose importante sur la numération formule sanguine est évocatrice)

V. Traitement 1. Traitement antibiotique

- dans les trois premières semaines d’évolution de la maladie :

. érythromycine : 50 mg/kg/jour pendant dix jours, en deux prises

. ne permet pas la modification de la symptomatologie de l’enfant atteint (il faut être patient et attendre la guérison) mais évite la contamination de l’entourage (l’expectoration n’est plus contaminante après 6 jours de traitement)

- conseiller à la mère d’amener tous les nourrissons vivant sous le même toit, et qui ont un écoulement nasal ou une légère toux pour démarrer un traitement rapide.

2. traitement symptômatique :

- éloigner les nourrissons et les nouveau-nés de toutes les personnes suspectes

- nursing essentiel :

. poursuivre l’alimentation coûte que coûte malgré les vomissements

. oxygénothérapie en cas de cyanose et humidification de l’air (périodes de quintes)

. aspirations buccales régulières (dégager les mucosités glaireuses)

. pratiquer le bouche-à-bouche en cas d’arrêt respiratoire lors d’un accès d’asphyxie

- antitussifs : très peu utiles (codéinés interdits avant 30 mois et en phase sécrétoire) - traitement des surinfections pulmonaires par de la pénicilline ou du cotrimoxazole VI. Prévention :

vaccination DTC + polio oral à 6 semaines, 10 semaines, 14 semaines et dans la mesure du possible rappel vers 2 ans

- tolérance médiocre :

. réaction inflammatoire locale, pleurs prolongés, fièvre dans les 48 heures, risque de convulsions fébriles (administration préventive d’aspirine ou de paracétamol), malaises très rares

- de nouveaux vaccins (acellulaires) sont efficaces, mieux tolérés mais de coût élevé

 
Pour obtenir l'article complet extrait de la revue
Développement et Santé
(Droits de reproduction et de traduction interdits pour tous pays)
cliquer ci-dessous:



Lire l'article complet



Lire l'article complet

Domaines abordés :
Médecine

Secteurs abordés :
Epidémiologie
Pédiatrie
Prévention

Mots-clés et articles associés:
atteinte neurologique
bronchopneumopathie
dilatation des bronches
mort subite
vaccins
infection
   L’ulcère de jambe - la conduite de l’infirmier au dispensaire (article)
   L’ulcère phagédénique (article)
   Douleurs chroniques du bas ventre chez une femme (article)
   Conduite à tenir devant une fièvre post-opératoire (article)

 

Site réalisé par NetAktiv Multimédia